het Theater Festival
do vr za zo ma di wo
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18      

Ils ont gagné le Prix Roel Verniers. Et ensuite ?

di 05 sep 2017

 

Ce mardi après-midi, les douze candidats en lice pour le Prix Roel Verniers 2017 présentent leur projet face au jury du TheaterFestival. Pour les jeunes artistes de la scène, le festival est aussi une opportunité de se faire connaitre et de bénéficier de son soutien. Le Prix Roel Verniers sera attribué cette année pour la sixième fois. Nous profitons de l’occasion pour jeter un coup d’œil sur le parcours des précédents vainqueurs.

Stéphanie Labie

(c) Lore Missine

En 2012, la première édition du Prix Roel Verniers récompensait le travail de Simon Allemeersch, Barbara Claes et Stefanie Claes grâce à leur spectacle Het fantastische leven van de heilige Sint-Christoffel (La vie fantastique de Saint-Christophe). Depuis lors, Simon Allemeersch s’est lancé dans le projet Rabotatelier qui vise à rassembler les souvenirs des habitants d’un quartier de Gand.

En 2013, le Prix Roel Verniers fut décerné à Suzanne Grotenhuis pour son seule-en-scène Zwarte Woud Forever. Trois ans plus tard, en 2016, la cofondatrice de la compagnie De Nwe Tijd revient au TheaterFestival avec un nouveau spectacle ON ICE et c’est grâce au prix remporté en 2013 qu’elle a pu acquérir la patinoire artificielle sur laquelle elle performe dans ON ICE.

Le Prix Roel Verniers 2014 a été remporté par le duo formé par Jonas Vermeulen et Boris Van Severen pour le spectacle The Great Downhill Journey Of Little Tommy dont le format proche du concert et l’énergie avaient séduit entre autres le jury du TheaterFestival. Cette année, ils reviennent nous rendre visite avec The only way is UP, sorte d’opéra électro surréel.

L’édition 2015 du Prix Roel Verniers récompensa ensuite l’artiste belgo-iranienne Sachli Gholamalizad avec son spectacle A reason to talk dans lequel elle revient sur ses origines et sur sa relation avec sa mère. Elle poursuit ensuite son chemin dans (Not) my paradise, spectacle pour lequel elle s’est rendue en Iran sur les traces de ses grands-parents et de ses oncles.

L’an dernier, le vainqueur du Prix Roel Verniers fut Geert Belpaeme qui y présenta son projet First avec sa compagnie l’hommmm. Il s’agit d’un solo de danse où il questionne le langage à travers lequel l’homme crée la réalité. Il comptait y faire du mouvement une nouvelle langue. Ses sources d’inspiration étaient l’émission enfantine Tik Tak et l’essai de Barnett Newman The first man was an artist. Le spectacle sera présenté les 20 et 21 décembre au Vooruit de Gand.

Geef een antwoord

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd.

Tags: ,