het Theater Festival

03 SEP - 13 SEP 2020 BRUXELLES

VENTES DE BILLETS COMMENCENT LE 6 AOÛT

“La poésie subtile de Dagboek van een leeg bed (Journal d’un lit vide) suffit à émouvoir. “Il cherche dans les gravats de l’histoire quelque chose qui brille”, explique par exemple Mokhallad Rasem à mi-chemin. “Il”, c’est l’effroi qui hante l’Irak, mais cela pourrait tout aussi bien être le metteur en scène de théâtre lui-même. Avec cette pièce, Rasem offre un bijou intimiste à un monde rempli de violence.”

De Standaard

“Dagboek van een leeg bed (Journal d’un lit vide) est un récit intimiste et poétique, personnel et universel, en paroles, en images et en sons.”

theaterkrant.nl

Dagboek van een leeg bed

Mokhallad Rasem / Toneelhuis

Je prends pour point de départ le récit de ma propre vie qui commence à Bagdad et m’a amené en Belgique. Mais je ne réalise pas un documentaire sur ma vie et ne commente pas des situations politiques. J’effectue un voyage à travers les métaphores de la langue arabe qui est ma langue maternelle.” – Mokhallad Rasem

Mokhallad Rasem réunit depuis vingt ans des notes personnelles : il consigne quotidiennement des images qui lui apparaissent dans ses rêves, des souvenirs qui émergent et des impressions qui s’insinuent dans son imaginaire à partir de la réalité quotidienne. Le tout, et pour la première fois depuis qu’il travaille en Belgique, dans sa langue maternelle, l’arabe.

Dagboek van een leeg bed (Journal d’un lit vide) est une invitation poétique à réfléchir sur le temps qui passe, sur la distance et l’intimité, les adieux et les nouveaux départs.

concept, jeu & texte Mokhallad Rasem | dramaturgie Erwin Jans | scénographie Mokhallad Rasem | production Toneelhuis | chef de production Tom Van Aken | vidéo Paul Van Caudenberg | technique Dominick Geentjens | traduction & surtitrage Marthe Nelissen | décor atelier décor Toneelhuis (Jan Palinckx, Karl Schneider, Patrick Jacobs, Senne Suls & Niels Antonissen | costume atelier costume Toneelhuis (Cindy Dierckx, Monique van Hassel & Kathleen Van Mechelen) | remerciements à technique Bourla & Erik Borgman

€18 (prix de base) / €16 (65+) / €14 (-26/pro) / €10 (-18)

durée: 60 min.
langue: Parlé en Arabe, surtitré en NL & EN

Toneelhuis

Mokhallad Rasem (°1981) est un comédien et metteur en scène né et formé à Bagdad. La guerre en Irak a cependant donné une autre tournure à sa vie : depuis 2005, il vit et travaille en Belgique. Il s’est fait remarquer avec Irakese geesten, son spectacle physique et fulgurant, à la structure associative et fragmentaire. Depuis le 1er janvier 2013, il est artiste associé à la Toneelhuis. Alors qu’initialement il s’attaquait surtout au théâtre de répertoire classique, chemin faisant il a adopté une approche de nature plus documentaire. Des projets comme Body Revolution et Chercheurs d’âmetémoignent d’une sensibilité particulière pour l’incidence du déracinement sur un être humain. Poignant, universel et obstinément porteur d’espoir.